International

UA : LA DIPLOMATIE GABONAISE TRÈS ACTIVE

Malgré l’absence du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, au 33e sommet ordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) qui s’est achevé en début de semaine à Addis-Abeba (Éthiopie), le Gabon, par le truchement de son ministre des Affaires étrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a été très présent.

En atteste le passage de flambeau au président sud-africain Cyril Ramaphosa, nouveau président de l’UA qui succède également à son homologue gabonais Ali Bongo Ondimba à la tête du Comité des chefs d’État et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC). Loin d’être une défaite, le pays gagne plutôt en galons vu qu’il va désormais présider le Groupe des négociateurs africains.

S’agissant de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC), le chef de la diplomatie gabonaise a, en marge du dernier sommet, devisé avec ses homologues de la sous-région pour booster l’application des réformes dont la mise en place de la Commission de la CEEAC. On se souvient que les chefs d’État leur ont demandé de se mettre au travail. Objectif : porter sur les fonts baptismaux ladite commission d’ici juin prochain. Pour ce faire, les pays membres doivent déposer leurs candidatures au plus tard le 28 février prochain. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Alain-Claude Bilie-By-Nze au cours de la réunion ministérielle qu’il a présidée lors de son récent séjour dans la capitale éthiopienne.

 source: l’union

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

En haut
fr_FRFrançais
fr_FRFrançais